La plume étant la manière d’écrire d’un auteur, c’est un art comme tout autre art. Car, elle fait appel à ce qui est beau et du travail de l’esprit, elle a un contenu, un message a véhiculé.

Etant donné que chaque auteur a sa manière d’écrire pour afin se mettre en relation avec les autres que ça soit dans la littérature ou dans le journalisme, la notion du beau est hyper importante dans chaque écriture.

En cela, le Journaliste #EdelMulumba, éditeur responsable du média en ligne Chronikactu.net a signalé dans une interview avec Racontart qu’il existe aujourd’hui dans le métier du journalisme ce qu’on appelle “le journalisme narratif”.
Le journalisme a évolué, aujourd’hui il y a de plus en plus de la narration dans le Journalisme qui en fait, ressemble à la littérature, c’est-à-dire, le Journaliste se met à raconter un fait telle une histoire et la personne qui lit reste captivé sur le texte et comprend facilement, a-t-il expliqué.

Contrairement au roman et d’autres genres littéraires, le journaliste part d’un fait réel qu’il a vécu et appris d’une source en utilisant le style narratif, respectant les normes du métier, il se pronge pour créer son œuvre d’art.

6ans de carrière professionnelle, passé par la télévision et la radio avant de s’arrêter au webjournalisme, Edel témoigne que l’écriture fait parti de ses premiers amours.
“C’est une façon pour moi de me sentir bien dans ma peau, quand j’écris, je me sens bien, je crois l’avoir hérité de mon père qui est ancien dramaturge et journaliste, j’ai grandi donc dans cette athmosphère des arts et journalisme , c’est un peu mon monde, du coup ça fait parti de mes premiers amours; les arts et l’écriture, a-t-il relaté.

Parlant de la politique des arts et cultures  en RDC, le Journaliste soutient que dans le répertoire des artistes, il faut qu’il figure aussi le Journaliste.
S’il arrivait qu’il y ait une politique pour la gestion des arts et cultures dans notre pays, il faudra aussi qu’on pense au journaliste, car il est un artiste qui façonne le présent, il donne l’envie de vivre à l’humanité parce que son œuvre apaise et fait en sorte que le monde se sente bien.grâce à sa plume, le Journaliste peint le présent et communique le beau …” a-t-il conclu.

J. Kadie

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •