Partagez avec vos proches
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Né le 12juillet1993 à Kisangani, Jackson Lohanga Kamba est un jeune Choregraphe et comédien congolais

Tout petit, il appréciait les acolytes dansaient à la messe, deja en 3eme primaire, il dansait très bien le #Ndombolo à la danse hurbaine sur son avenue. Afin de compte, il devient acolyte.
“En 5ème primaire, je suis devenu acolyte, après les messes, il y avait des mamans qui me donnaient l’argent pour m’encourager d’avoir bien danser et en 3ème des humanités, j’ai dansé deja dans des compétitions scolaires, j’ai immigré de ndombolo à l’ #Hipop, au #Smirth; la danse moderne”, a-t-il raconté.

Après avoir obtenu son diplôme, sa famille le motive à faire le bâtiment à l’ #INBTP.
“Tout le monde m’appelait artiste au lieu d’ingénieur, moi-même je sentais l’art en moi et le jour où je suis arrivé à l’ #INA, j’ai senti quelque chose vibré en moi”, a-t-il avoué.

Entre temps, il observe un fou qui joue avec un balon sur son avenu. Chaque matin, il l’observe, à l’aide d’un cahier et un stylo, il prends des notes et avec son téléphone des photos. Il en monte un projet choregraphique qu’il veut à tout prix réaliser.

C’est dans le souci de réaliser cela qu’il a arrêté avec les études du Bâtiment pour faire l’art dramatique en danse et choregraphie.

Son premier spectacle était ce projet “rêve d’un fou” dans la salle de Zoo en 2015, choregraphié sous un autre thème “BOSOLO KNOWNOLEDGE”; une choregraphie de #DolcéWayiwayiNgombo, qu’il considère comme son maitre en danse contemporaine.

Ensemble avec de l’INA, ils ont remportés les prix du festival international des écoles d’arts dramatiques et de la lingue internationale des écoles d’arts dramatiques en 2018.

Aujourd’hui, il a une structure ; #Likit‘artsKongo, ils travaillent sur deux créations; #Zaikongo2050 et “Mes mains sont devenues mes propres ennemis” ainsi une rencontre des danseurs de Kinshasa ( #REDAKIN 1ère édition).


Partagez avec vos proches
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •