“Le Congo ne devrait pas sacrifier ses signes fils car la crise que nous traversons depuis, nous exige d’avoir des Artistes moralisateurs ayant des valeurs!” Telle est l’introduction du réalisateur #OursBlanc sur son mur facebook avant de dénoncer ce qui se passe avec le clip #MamaYemo de Kamarpa.
“Je suis Kamarpa, l’artiste ne doit pas se taire”; un slongan de motivation et de soutien à l’artiste posté sur les réseaux sociaux des ses fans, réalisateurs et ses collegues artistes.
Alesh très en colère publie sur sa page Alesh Officiel: “À l’heure où la vérité ne sort que de la bouche des artistes qui ont une sacrée audace et une paire de couilles, j’aimerais ici dire ma colère face à l’archarnement, voire harcèlement subi par l’ainé #

Karmapa.
Marsall Dixon de son coté dans la même autre d’idée avance: ” celui qui ne sait pas prendre position est un traitre car tout le monde a déjà une position sauf que certains ne l’assument pas. C’est tout!
Il ajoute pour encourager l’accusé: -courage le Karmapa officiel car tu fais partir de ceux qui ont en une grosse pour dénoncer! Tu n’as dit que la vérité! Cet endroit est un mouroir! J’y étais moi-même et tu n’as pas tort!”
Entre temps, le Réalisateur du clip, Perrin Kam reste sans mot jusqueprésent et ne fait que partager les avis des autres sur sa page facebook.
Rappelons que le clip Mama Yemo est l’une des chansons de double single de l’artiste musicien Karmapa, réalisé par le cinéaste Perrin Kam.   Les scènes du clip écrits par les professionels du cinéma montrent les comportement déplorables de nos médecins et l’état delabré de l’hôpital général Mama Yemo. Sortie officiellement sur les plateformes en ligne le 20septembre2020, l’artiste a été interpellé et convoqué par le comité de censure le lendemain de la sortie du clip.

J. Kadie

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •